SOUS LES ETOILES DU MONDE   
      ou les voyages de Françoise et Jacky sur la planète bleue

Aujourd'hui, on dit "rebondir"

 


Notre nouveau compagnon de voyage: FRANKY







 

  

    ...En voiture pour un tour des Amériques. Objectif: ALASKA USHUAIA...
... si Dieu le veut.

(aujourd'hui, nous pouvons dire qu'il l'a bien voulu !!!)
           Pour l’heure, même éblouis par le bus, Les six heures de décalage horaire ajoutée à une longue journée bien chargée commencent à se faire ressentir. Tout en faisant plus ample connaissance, Suzanne nous sert une collation, Charles débouche une bouteille de St Emilion, nous sommes un peu confus de tant d’attention. Une chambre nous est réservée, nos cousins nous font honneur. Nuit décalée, sommeil blanc. Mais au matin, suite de la visite, étude technique et essais routier. Nous confirmons, Franky sera notre nouveau compagnon de voyage. Les tractations s’effectuent correctement sauf que pour immatriculer, il faut assurer et pour assurer un véhicule au Québec par un étranger, il faut fournir :1 / une adresse. Pas de souci, nos vendeurs nous prête la leur.2/ Un historique de notre compagnie d’assurance en France. Par Internet, nous l’obtenons dans la journée.3/ un certificat de capacité de notre permis de conduire. (Avec un max de points, c’est mieux). Idem, dans les 24 heures via Internet.4/ Un permis international. Et là, ça coince grave. Pour conduire, renseignements pris avant le départ, le permis national suffit. Sauf qu’en cas d’achat, l’assureur l’exige. Nous possédons ce permis international qui ne nous a jamais été réclamé sauf qu’il est à faire renouveler tous les trois ans et les nôtres sont périmés depuis avril dernier ! Charles et moi-même par téléphone ou Internet consultons tous les courtiers en assurance du Québec ainsi que certains aux Etats-Unis spécialisés pour camping car et voyageurs de tous poils, rien n’y fait, le permis international reste impératif. Nous passons deux nuits blafardes, le camion est payé et on ne peut pas l’utiliser. Nous redoublons d’énergie pour trouver une sortie. D’un commun accord, L’acte de vente se transforme en promesse de vente et Charles va conserver son assurance jusqu'à notre retour début mars permis international en poche. Nous lui rembourserons les mois courants et procéderons à la régularisation dés notre arrivée.


Pour la suite, voir le début de l'histoire à la page :          
 CANADA  fin MAI JUIN 2009  


Notre adresse: rose.jacky@wanadoo.fr

Page suivante   >